Je n'avais pas forcément prévu de vous montrer les travaux de la cuisine avant qu'il ne soit terminé. Et puis, en triant un peu mes photos, je me suis dis que les travaux ne prendront sûrement fin qu'en fin d'année et qu'il y avait finalement déjà une bonne tranche de travail d'accomplit et donc beaucoup à en dire. Alors je vous préviens d'avance, aujourd'hui rien d'extraordinaire, surtout une retrospective écrite et quelques photos pour illustrer.

Si je vous montre la cuisine telle qu'elle était au départ, je suis sûre que vous allez vous dire : "Ben qu'est-ce qu'elle lui trouvait à cette cuisine ? Elle était déjà pas mal comme ça". Et vous avez raison ! 

IMG_0184

(j'ai pris les photos dans mes archives et depuis la photo d'entrée dans la maison, nous avons changé de table !!)

IMG_2166

IMG_2164

En revanche, s'il y a bien un truc que je détestais dans cette cuisine, c'est le papier peint !! Quelle drôle d'idée !! Un soir de rigolade au sujet de ce motif tout à fait étonnant pour une cuisine, mon chéri l'a surnommé "le papier Dexter" en référence à la série. Et ce nom est resté tellement il lui va comme un gant ! Mais outre cet élément de déco, il faut reconnaître que les choix de couleurs pour les meubles, le plan de travail et la crédence étaient plutôt sympa et à mon goût. Moi qui aime en général peu le rouge, je trouve cette couleur souvent à propos dans une cuisine. Mais il y a un mais... forcément !!

IMG_2049

Le home staging est en vogue. Les émissions de télé en soutiennent pas mal l'idée et l'intérêt. Mais il a des limites : celle de la qualité d'exécution !!! Vous avez d'ailleurs pû le constater dans d'autres pièces comme la cage d'escalier, le palier du haut ou encore la salle de jeu de Louison, le travail bien fait n'était visiblement pas une priorité des précédents proprios. 

La cuisine n'a pas fait exception. Au quotidien, on peut vivre dans une pièce où les détails n'ont pas été très bien conçus, c'est certain. Mais dans le cas de la cuisine, il ne s'agissait pas que de déco et les defauts observés avaient tendance à s'agraver avec le temps. Ces malfaçons, les voici : 
- La crédence en faïence a été repeinte en rouge. C'est plutôt à la mode et économique de faire cette démarche. Le seul problème c'est qu'ici, c'est une peinture classique qui a été utilisée. Et malgré un aprêt appliqué en dessous, la peinture était fragile. Il fallait être attentif de ne pas se cogner dans la crédence pour éviter de faire des éclats de peinture et la crédence était aussi difficilement lessivable.
- L'évier a été collé au mur. Ce qui était vraiment peu pratique : la crédence peu lessivable était souvent éclaboussée et question confort, c'est "loin", en plus le robinet fuyait, malgré une précédente réparation. Le plan de travail qui était en aglo a donc rapidement montré des signes de fatigue à force d'absorber l'eau et j'avais aussi crainte pour le mur de derrière. 
- Enfin : les meubles : la peinture était plutôt de bonne qualité je pense car résistante. En revanche pour ce qui est de l'application : mamamia !!! Comme on dit chez moi, ils ont dû utiliser un pinceau 4 couches !!! Tout, jusqu'au charnière était embousé de peinture (embousé, embeurnaillé... empégué dans le sud... utilisez le terme que vous voulez selon vos origines !!). 

Ces malfaçons n'ont pourtant pas été le point de départ des travaux. Comme pour la salle de jeu de Louison, c'est un détail qui a amorcé tout le reste. Et c'est ce point de départ dont j'avais envie de vous parler aujourd'hui. Rien de spéctaculaire ni de spectaculaire pour ce premier article mais du fonctionnel et pratique.

En effet, cette cuisine est vraiment ergonoique et agréable. Un grand plan de travail, de l'espace, un grand placard, des rangements pile en bon nombre, de la place pour y manger, une grande fenêtre, un accès au jardin... Il y fait bon vivre !!

En revanche, le mirco-onde posé sur le plan de travail, c'était le détail qui tue. Tellement dommage d'avoir toute cette place de mangé. Ca me trottait dans la tête depuis un moment : j'avais envie de libérer cette place pour gagner en confort quand je cuisine. 

IMG_2073

Virer définitivement le micro-onde : une bonne idée question santé visiblement mais, même s'il ne sert pas chaque jour, il reste facilitant pour le quotidien pour réchauffer les restes. L'autre solution moins radicale mais demandant plus de travail c'était de modifier la colonne de four pour ajouter le micro-onde au dessus du four.

IMG_2047

Mais pour cela, il a fallu ruser pour réaliser ce projet à prix raisonnable et sans tout casser et abîmer.

Le vrai enfer ça a été de poncer le crépi. Un élément de décor d'une grande mode à une époque un peu révolue. J'ai essayé à la ponceuse : je n'ai fait que caresser le crépi, alors je suis allée chercher ma grosse ponceuse à bande. Mais pareil, la bande abrasive chauffait pour peu d'effet. J'ai vraiment commencé à désespérer. J'avais déjà trop abîmé le crépi pour abandonner mais je ne voyais plus de solution. Alors j'ai appelé mon père à la rescousse. Quand je dis appeler, c'est juste au téléphone car avec nos 500 km d'écart, son aide se réduit à des conseils. Ce qui est déjà une chance me direz-vous. Il m'a donc dit d'essayer à la meuleuse. Et il avait raison.

IMG_2070

J'ai passé 1 vieux disque et 2 neufs pour venir à bout des grosses sur-épaisseurs. Moi qui avait dit : plus d'enduit avant un bon moment, c'était encore raté !! Sans parler de la poussière... Vous n'imaginez pas l'état de la cuisine (et de mes trous de nez !!) après l'étape ponçage du crépi !! Et les fenêtres ouvertes en plein mois de janvier c'est vraiment pas l'idéal... mais l'effort tient chaud !

IMG_2063

L'étape suivante c'était de redescendre le four et d'ajouter un caisson pour le micro-onde.

Des tasseaux, des planches coupées sur mesure chez Leroy Merlin et le tour était joué... enfin presque !! Plus rapide à écrire qu'à faire ! Le plus compliqué a été de fixer les planches support du four et du caisson bien de niveau. Sinon en soit ce n'était pas si difficile.

IMG_2088

Quand on a exposé mon idée de modification de la colonne de four à mon père, il m'a proposé de fixer une plaque de propreté en façade pour masquer les modifications que j'aurai faite.

Finalement, en coupant le bois de la colonne pour rabaisser le four et en calculant bien, j'ai réussi à récupérer une bande pour boucher l'espace entre le four et le caisson du four micro-onde. J'ai utilisé des platines pour fixer cette rustine (technique que j'avais déjà utilisé pour fixer le tasseau sur le bureau de Louison). Avec le futur enduit, on y verrait que du feu et la solution était bien plus économique (environ 5 euros).

IMG_2090

Pour le caisson, j'ai donc fait couper des planches d'agloméré chez Leroy Merlin, c'est peut-être un peu plus cher de commander sur mesure (1 euro le trait de coupe) mais c'est bien fait ; bien droit, bien à l'équerre. Ça ne vaut pas le coup de se priver de ce service. D'autant qu'on paye le bois au m² donc sans chutes. J'ai aussi acheté une prise électrique murale (dans les 5 euros) pour le futur branchement du four miro-onde. J'ai retrouvé un bout de câble électrique pile de la bonne taille dans mon garage pour relier la prise murale au boîtier de dérivation qui alimente le four et la hotte aspirante.

IMG_2094

La design du micro-onde dénote un peu mais je n'ai pas pour habitude de changer quelque chose qui fonctionne. Alors tant pis !! Dans le même style : concernant la niche en haut de la colonne, ce n'est plus très actuel, c'est vrai, mais cela aurait encore demandé plus de travail de la supprimer, alors je l'ai laissé telle quel.

IMG_2125

Il a ensuite fallu enduire. J'ai fait 2 passages pour un résultat plus propre.

IMG_2129

Et voilà la colonne presque terminée. Elle a pour le moment juste une peinture d'aprêt en attendant de décider quelle couleur nous appliquerons à la fin de travaux.

IMG_2146

Après cette étape, nous avons attaqué une plaie : la peinture du plafond !! Déjà que c'est pénible à la base mais alors peindre du lambri à l'envers... J'avoue qu'après avoir poncé seule le plafond, j'ai manqué de courage pour la peinture et j'ai attendu le week-end pour pouvoir le faire avec mon chéri.

Ensuite est venue le temps de s'interroger sur la crédence. De mon point de vue, la faïence c'est le type de crédence le plus pérenne. Mais retirer la faïence existante, réparer le mur qui forcement serait abîmé et reposer une nouvelle faïence, ça me semblait difficile. Mais puisqu'impossible n'est pas français, je me suis finalement lancée. 

Armée de mon marteau et de mon burin, je me suis donc attaquée à retirer la faïence. 

IMG_2220

IMG_2335

IMG_2471

IMG_2480

Il a aussi fallu faire une saignée pour passer une petite gaine électrique pour le futur éclairage sous le meuble.

IMG_2478

J'ai ensuite lissé et enduit le mur avec du MAP, un enduit plus dur et solide que l'enduit classique afin qu'il puisse supporter la future faïence.

IMG_2475

Le résultat n'est pas très lisse mais ce n'est pas franchement grave puisque nous allions remettre de la faïence.

IMG_2482

IMG_2481

L'enduit n'était pas encore sec sur les photos, le résultat était plus propre ensuite. pour indication, j'ai réalisé cette étape en mars.

Pour la nouvelle faïence, nous avons beaucoup hésité. J'avais repéré un modèle style étale de boucher (modèle Racine chez Leroy Merlin) qui me plaisait beaucoup mais au final, le motif bleu ne s'accordait pas super bien avec la future couleur de nos meubles, je vous raconterai l'anecdote qui va avec la prochaine fois !! J'aimais aussi beaucoup l'idée des carreaux de ciment mais je n'ai rien trouvé qui me plaisait vraiment et surtout dans notre budget. Mon chéri quant à lui aimait beaucoup la faïence métro. De mon côté, j'avais peur de me lasser car certes c'est blanc et neutre mais en temps on en voit partout ces derniers temps. Et puis les carreaux sont fins donc cassants et requièrent une pose rigoureuse et de beau joint pour un bel effet. Et puis nous avons vu une faïence effet métro antique (Modèle Bakerstreet chez Leroy Merlin), plus cher, c'est certain mais ça en valait le coup. Ça a été un coup de coeur qui rassemblait nos envies réciproques. En plus les carreaux sont épais. Seulement 2 ou 3 carreaux étaient cassés dans les cartons et j'en ai cassé un sur une découpe compliqué. 

Pour la pose, j'ai attendu mon père et nous nous y sommes mis à 3. 

IMG_3193

IMG_3194

Enfin 4 !! 

IMG_3201

IMG_3203

Ils nous aura fallu 6 heures à 3 pour tout poser puis encore une matinée pour faire et nettoyer les joints. Pour couper les carreaux, nous avons utilisé une scie à eau installée dehors pour éviter de tout salir à la maison. Mais c'était sans compter sur la pluie qui n'a pas cessé de nous enquiquiner.

La pose de la faïence ayant eu lieu en mai, après la restauration des meubles de cuisine, vous ne verrez le résultat final que dans un prochain article !! Je maintien un peu de suspens !! Mais surtout, après tout ce blabla, je vous laisse faire une pause. La prochaine fois, je vous parlerais de la restauration de ma table je pense.

IMG_3231

A bientôt !!