Quand nous avons emménagé dans notre maison, mon père m'a dit "j'ai une table pour vous, y'a même le banc qui va avec". Comme toujours quand mon père récupère des trucs, j'me méfie... disons que ses goûts sont parfois limités à la fonctionnalité de l'objet et un peu moins à l'esthétique. En tout cas, cette table nous laissera une bonne anecdote. Il a fallu ruser pour la passer par la porte !!

Une fois installée, mon père a conclue "bon, elle est un peu usée mais tu pourras la déguiser". Et c'est vrai que, bien que fortement abîmée, sa forme simple la rend passe-partout, elle a la bonne taille pour notre cuisine et nos besoins. Elle a en plus l'avantage d'être en bois d'arbre (c'est notre expression pour dire que ce n'est pas en agglo !), en chêne massif précisément. Avec une nappe dessus le temps de la repeindre, on y voyait que du feu. Et puis il y a ce banc, j'adore les bancs. J'ai l'impression que ça revient drôlement à la mode et que cet objet à la côte, comprendre qu'il coûte une petite fortune. La seule place pour la table étant plus ou moins juste à côté de la porte, le banc prend en plus moins de place que des chaises.

Cet ensemble, le voilà en action : (j'ai fouiné dans mes archives pour retrouver cette photo un peu tronquer ! Quand je me lance dans un projet, je ne pense pas toujours à faire des photos avant !)

IMG_2163+

Et voilà la table toute nue, sans sa nappe cache misère :

IMG_2527+

3 ans que je suis sensée m'y attaquer. Des idées me sont passées par la tête pour l'assortir à la cuisine telle qu'elle était à l'origine. Je suis finalement contente d'avoir laissé passer du temps pour savoir exactement comment je la voulais.

Sans pour autant tout faire dans le même style, j'aime bien retrouver des clins d'oeil d'une pièce à l'autre. C'est donc tout naturellement que j'ai eu envie d'assortir ma table et son banc avec nos escaliers.

Je me suis dans un premier temps attelée au banc. L'idée était donc de mettre l'assise à nu pour retrouver le bois dans sa teinte d'origine et de peindre le piètement en noir. 

IMG_2497

Pour ce projet, je n'ai rien acheté. J'ai utilisé des abrasifs de mon stock et surtout, j'ai utilisé la peinture et le vérificateur utilisé pour l'escalier.

Et comme j'avais depuis des années un marche-pied Ikea qui me sert autant de tabouret que de marche-pied, je lui ai attribué le même régime.

IMG_2504

Ensuite, je me suis attaquée au ponçage de la table. C'est tout l'avantage avec le bois massif : il ouvre à tant de possibilités. J'ai pas mal hésité sur la réalisation de la table. Retrouver et détacher le bois nu du plateau n'a pas été trop difficile. Il a tout de même fallu bien insister pour retirer le vernis bien résistant de l'époque et les couches successives d'encaustique !!

IMG_2530

IMG_2531

Regardez-moi ce beau bois !!

IMG_2532

Pour ce qui est de piètement, j'hesitais. J'avais peur que ça fasse un peu "too much" de faire comme le banc et le tabouret si je le peignais aussi en noir. Le décapage franchement fastidieux du piètement m'a pourtant conforté dans cette idée. En effet, sur les grands plats, c'est facile de décaper à blanc, mais dans tous les petits recoins, c'est plus délicats.

Finalement, je suis contente de ne pas m'etre acharné des heures car j'aime bien le résultat ainsi.

IMG_2533

Pour le tiroir, j'ai malencontreusement cassé la poignée d'origine. C'est dommage car je l'aimais bien. L'avantage, c'est que ça vous donne un indice pour la future cuisine. J'avais en effet des poignées de rab. Alors cet aléa a été l'excuse pour l'assortir aux meubles de cuisine.

IMG_2546

La peinture noire de la table et l'ensemble du banc sont protégés par du vitrificateur (je n'arrive pas à me souvenir si j'ai mis 2 ou 3 couches). En revanche, le plateau de la table est protégé grâce à une huile spéciale pour plan de travail. Produit plus adapté au contact alimentaire et résistant à la chaleur. Et comme vous pouvez le constater, on ne voit pas la différence entre les 2 produits. Ni couleur, ni d'aspect.

IMG_2554

On m'avait conseillé de l'appliquer avec de la fibre de coton. J'en ai donc acheté. Ce n'est pas le problème du prix car c'est environ 2 euros mais ce n'est pas un super conseil. Avec cette technique, on retire à mon goût trop de produit et du coup, malgré 3 couches, la table s'est rapidement tachée. J'ai donc dû la reponcer et la rehuiler à ma façon, soit avec un rouleau laqueur !

IMG_2551+

Et voilà l'ensemble installé dans la cuisine. La chaise est une chaise de jardin à l'origie qui m'a servie de chaise de cuisine depuis une dizaine-quinzaine d'année je dirais. Je la changerai peut-être un jour mais elle ne dénote pas tant que ça.

Prochaine étape : les meubles de cuisine.