La liste des choses que j'aimerais faire et celle de mes envies est bien longue. Pourtant, j'en ai récemment rayé une ligne et pas n'importe laquelle :

Visiter la filature Bergère de France.

Je n'habite pourtant pas très loin mais faute de disponibilité pour causes professionnelles puis personnelles, je n'ai jamais eu l'occasion de la visiter.

DSC02138

Alors, vous pensez bien que quand Margaux et Aurélie (toutes deux responsables marketing et communication de la marque) m'ont invité avec de grandes blogueuses à une visite exceptionnelle, j'ai foncé !!

IMG_2941

 Vous les reconnaissez ces jolies blogueuses ?? Aller, je vous fais languir un peu avant de vous "révéler" leur identité... On va d'abord se mettre dans l'ambiance !!

Déjà, on a pu voir toutes les étapes de fabrication de la matière à la pelote, en passant par le filage et l'expédition de vos commandes. Mais pas que, on a aussi pu rencontrer les gentilles dames qui vous répondent au téléphone quand vous avez un soucis, une question sur un modèle, les stylistes, l'atelier de mise en forme et de créations des tricots... Geoffroy Petit nous a aussi reçu pour nous présenter son entreprise, ses projets et ses exigences pour la marque.

Petit résumé :

La composition de chaque fil est différente mais, majoritairement, c'est un composé de laine pur et naturel avec de l'acrylique. L'acrylique apporte entre-autre de la douceur à la laine. 

Regardez comme la matière est étrange à son arrivée : 

acrylique

L'acrylique doit d'abord passer dans une bambaneuse pour former une grosse mèche très longue et pesant 350 Kg. Pour des raisons techniques et économiques, c'est généralement la part "synthétique" du fil qui va être teint, les deux matières n'étant assemblées qu'àprès teinture. Par exemple, pour obtenir un fil rose, on va donc assortir une laine vierge et donc restée blanche à une fibre acrylique qui aura été préalablement coloée dans un magenta vif. Mais on peut aussi assembler une fibre brune à une fibre bleue, tout est quasi possible et offre une gamme teinte importante. La plus grande contrainte, c'est la couleur de base de la laine qui selon les années de production peut être plus ou moins jaune. C'est au filage de la laine qu'on pourra observer la couleur définitive du fil.

DSC02115

Pour être teintées, les matières sont placées dans de gros tubes qui ressemblent à des tambours géants de machine à laver puis le tout est plongé dans des autoclaves. Après teinture, la matière est bien sûr essorée puis séchée.

teinture

La laine est composée de fibres mesurant 5 à 7 cm. L'acyrlique, elle, est une fibre continue. Pour assembler ces deux matières, il est nécessaire que les fibres se ressemblent. La fibre acrylique est donc craquée par un procédé "thermique" pour être similaire à la laine. Les matières sont maintenant prêtes à être mélangées.

Et c'est une défeutreuse qui s'en charge. En plus de défeutrer les fibres, c'est maintenant que le pourcentage de laine et de matière synthétique est défini. 

défeutrage

Ce n'est qu'à l'étape suivante que l'usine de production tient vraiment son nom puisque c'est à partir de là que la laine est filée.

DSC02112

Voila de quoi on part pour obtenir des pelotes parfaitement calibrés et régulières...

DSC02117

Et voici la première étape pour passer de cette grosse mèche à l'aspect d'une crème chantilly à un fil : 

fillage

de l'arrière de la machine à l'avant et de la mèche au fil.

filage

Mais ce n'est pas fini, pour obtenir une jolie pelote, il faut encore passer par de nombreuses machines qui vont à leur tour, filer, bobiner, calibrer et vérifier les fils, les assembler puis les retordre. Toutes ces étapes sont passionnantes mais je crois qu'il faut le voir pour comprendre et saisir le travail des machines et surtout des ouvriers qui du bout de leurs doigts et de leurs yeux donnent cette qualité et ce degré d'exigence à la laine.

Simplement, même si cela semble évident, c'est la qualité de base de la laine qui donne la qualité du fil mais aussi son travail. Ainsi, c'est la torsion des fils qui va donner à la laine ses propritétés de résistance. Un fil mèche sera plus sensible au feutrage et au boulochage. C'est pour cette raison que peu de fils "mèche" Bergère de France sont proposés car l'entreprise souhaite valoriser des laines durables et stables qui satisferont le plus possible la clientèle.

En voici tout de même quelques photos qui vous donnerons un aperçu, avec les bobinoirs :

bobinage 

mais aussi les machines qui permettent d'assembler des fils de différentes structures et/ou épaisseur qui donne des fils fantaisie :

bobinage laine fantaisie

Il restera ensuite les finitions à effectuer sur ce fil avant d'être pelotonner : Le fil va donc se faire un petit bain de vapeur pour lui donner sa stabilité et son gonflant :

vapeur

Et voilà la dernière étape de la fabrication : le pelotonnage, plutôt amusant à regarder : 

DSC02133

Vos pelotes sont maintenant prêtes à vous être expédiées !!! Et puis comme ça, juste pour rire, vous savez combien de pelotes sortent chaque jour des chaînes de production ??? 4 tonnes soit 80 000 pelotes... Ça laisse rêveuse non ?

expedition

Alors, vraiment, j'en ai eu plein les mirettes... C'est absolument passionnant. Je tiens de nouveau à remercier toutes les personnes qu'on a pu croiser et avec qui nous avons pu échanger lors de cette journée. Et un merci spécial à Margaux qui m'y a convié.

Surtout que nous ne sommes pas repartis les mains vides...

 

DSC02178

Dans ce sac à malice, il y avait le nouveau catalogue et son cahier d'explications, des aiguilles en carbone et des en bois carré (que j'avais follement envie d'essayé dès que j'ai découvert leur existence) et une foultitude de pelotes à tester dont des matières prestigieuses comme la cachemire, la soie, le mérinos français...

Cadeau

Je crois bien que je vous en reparlerai de tout ça au fur et à mesure de leurs utilisations car j'ai déjà été bien bavarde mais je peux vous dire que j'ai littéralement fondu sur la laine de soie...

Et puis, je vous le disais au début, hormis cette visite, c'était aussi l'occasion de rencontrer des blogueuses de choc (et de charme). La journée a été ensoleillé et joyeuse, je peux vous l'affirmer !!

 IMG_2944

La team, dans l'ordre : Marion (créatrice en ébullition et stagiaire chez BDF), Issie, Amandine, Devi, Moi !, Aurélie, Vanessa, Margaux et Camille

Alors si vous voulez plonger dans l'univers des blogueuses partenaires, clic, clic sur leur nom !!

A très vite pour de nouvelles aventures BDF !!

EDIT : On en parle aussi sur le blog Bergère de France, clic clic