... tu pourrais pas m'en faire un pour ****..."

Vous connaissez ce syndrome ??

Et bien moi, j'ai attrapé cette maladie l'hiver dernier avec ce sac :

Après ces deux versions pour des cadeaux, voilà ce qui c'est produit :
- Ma maman : "Ah mais [...]  tu devrais en faire un pour M***** pour Noël, ça serait bien !"

Vous comprenez le problème. En plus, je dis difficilement non, j'aime faire plaisir et J'AIME coudre.

Donc faiblement (et avec joie) voici le sac besace #3 :

IMG_0309

Tissu d'ameublement pour l'extérieur, toile de coton marron pour l'intérieur, biais tout prêt bleu turquoise, boucles du stock

montage

 

Et vous savez quoi, j'aime aussi les pois pour moi (ah, vous saviez, bon bon, d'accord) et comme le cordonnier est toujours le plus mal chaussé mais qu'il faut aussi savoir contourner les fatalités : une quatrième version de ce sac est à voir prochainement...

Puis, comme vous l'avez compris, je suis une faible couturière alors pour ce qui est du syndrome cité plus haut : Je suis en pleine rechute, je n'entends que des "Ah mais c'est super, tu..............." vous avez compris la chanson.

Cette fois est une babynomade aigue qui m'est tombée dessus, une foultitude de ces petites choses tro-gnonnes est en permanence glissée sous le pied presseur de ma machine à coudre. C'est que mademoiselle ma machine est délicate, elle surchauffe. Mais, quand je lui dis que, tout ça, c'est pour des bébés beaux à croquer, elle s'emballe... Émotive en plus !!

Édit : Que tout le monde se rassure, je ne fais aucun commerce avec les patrons-tutos des autres, mes "client(e)s" m'offrent seulement une participation à l'achat des matières premières, c'est une question d'éthique. Un proverbe de plus : "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fit".